16/11/2017
La recherche à l'EFS BFC engagée dans le lutte contre le cancer

La lutte contre le cancer est un sujet d’études des chercheurs EFS-INSERM-Université de Franche-Comté. Au sein de l’Unité mixte de recherche hébergée à l’EFS, l’équipe Thérapeutique immuno-moléculaire des cancers développe deux axes d’immunothérapies anti-cancéreuses : le vaccin thérapeutique et la thérapie cellulaire anti-cancers. Découvrez dans cet article les avancées de leurs travaux.

La recherche à l'EFS BFC engagée dans le lutte contre le cancer

Le cancer est un enjeu majeur de santé publique et la communauté scientifique ne cesse de rechercher de nouveaux traitements.  D’importants progrès ont été faits ces dernières années dans le domaine de l'immunothérapie. Celle-ci consiste à agir sur le système immunitaire, autrement dit, sur les défenses naturelles de l'organisme, pour accroître leur efficacité et combattre le cancer. Elle devient un élément important de l'arsenal thérapeutique anti-cancer. Le succès sans précédent de l’immunothérapie anti-tumorale ciblant les voies inhibitrices des réponses anti-tumorales souligne le rôle central des défenses immunitaires dans la lutte contre le cancer.

Pour répondre à ces enjeux, l'équipe Thérapeutique immuno-moléculaire des cancers (TIM-C) au sein de l’UMR1098 développe deux axes d’immunothérapies anti-cancéreuses : le vaccin thérapeutique et la thérapie cellulaire anti-cancers.

  • Récemment nos travaux précliniques ont permis la découverte d’un vaccin thérapeutique anti-cancer universel : « UCPVax » (Universal Cancer Peptide). Ce vaccin a pour cible la télomérase qui confère un pouvoir d'immortalité aux cellules cancéreuses et est présente dans la majorité des cancers. Ce vaccin est actuellement testé dans un premier essai clinique promu par le CHRU de Besançon chez des patients atteints de cancer du poumon.
  • Par ailleurs, l’équipe développe un programme de thérapie cellulaire en cancérologie basé sur la technologie CAR-T cells (récepteur chimérique antigène) qui a été initié il y a 2 ans au sein de l’UMR1098. Cette approche consiste à modifier génétiquement les Lymphocytes T du patient pour qu’ils activent un récepteur capable de reconnaître les cellules cancéreuses. Ces cellules immunitaires ainsi modifiées sont retransfusées au malade. Actuellement deux projets CAR sont en cours d’évaluation préclinique pour traiter les leucémies.

Des projets à suivre en Bourgogne Franche-Comté pour faire avancer le progrès médical et scientifique au service des malades. Pour en savoir plus sur les travaux de recherche de l'Unité Mixte de Recherche UMR 1098 https://rhgt-besancon-inserm.com/