Du test d’aptitude aux conseils pour bien se préparer au don en passant par les formalités administratives : voici de précieuses informations pour venir donner son sang en toute sérénité.

Évaluer son aptitude au don

Avant de vous déplacer dans un site de collecte, fixe ou mobile, un test de 13 questions permet de déterminer votre aptitude au don, même si le jour J, un médecin ou un(e) infirmier(e) de l’EFS s’assurera, au cours d’un entretien confidentiel, que le don ne présente aucun risque, ni pour vous, ni pour le receveur.

En règle générale, le don de sang est ouvert à toute personne âgée de 18 à 70 ans, en bonne santé et pesant au moins 50 kilos. Néanmoins il existe des contre-indications qui pour la plupart sont temporaires : soin dentaire récent, voyage effectué dans certains pays, relation sexuelle à risque…

Par ailleurs, pour garantir la bonne santé du donneur, un délai de 2 à 8 semaines (selon le type de don) est à respecter entre deux dons.

Préparer son organisme au don

Au-delà du test d’aptitude, il convient de suivre quelques conseils pratiques pour que le don se déroule dans les meilleures conditions :

  • Assurez-vous d’être en forme : ne donnez pas lorsque vous vous sentez fatigué(e), ressentez une gêne ou une douleur.
  • Evitez de venir à jeun : optez pour un petit-déjeuner ou un déjeuner équilibré.
  • Hydratez-vous régulièrement : n’hésitez pas à boire de l’eau ou des jus de fruits avant et après le don.  
  • Evitez les boissons alcoolisées dans les heures qui précèdent le don.

Les formalités à suivre

D’un point de vue administratif, rien de bien compliqué ! Seules quelques formalités sont à respecter :

  • Pour un premier don, se présenter avec une pièce d’identité : carte nationale d’identité, passeport ou titre de séjour.
  • Disposer d’une adresse postale en France pour recevoir des informations ou des documents de la part de l’EFS.
  • Maîtriser la langue française pour comprendre les questions posées lors de l’entretien prédon et être en capacité d’alerter sur une infection (ou un oubli) après le don.

Il n’est pas obligatoire de disposer d’une carte de groupe sanguin ou d’un carnet de santé pour pouvoir donner son sang. Néanmoins, si vous avez déjà effectué un ou plusieurs dons et que vous possédez une carte de donneur, vous pouvez vous en munir à chaque don.

Documents prédon à télécharger

Information prédon

Questionnaire prédon (métropole)

Questionnaire prédon (DOM)