Le don de sang : un acte généreux mais parfois contre-indiqué

8 min
Parce qu’il est capital et même vital d’assurer la sécurité du donneur et du receveur, le don de sang répond à des règles très strictes. C’est pourquoi, dans certaines situations, le don peut être repoussé dans le temps.

Avant chaque don, un médecin ou un.e infirmier.ère de l’EFS ayant reçu une formation spécifique s’assure à travers un entretien qu’il n’y a pas de contre-indication temporaires ou beaucoup plus rares définitives au don. Cet entretien est individuel et confidentiel. Il aborde les sujets sur votre état de santé, votre vie sexuelle, vos voyages récents. On l’appelle l’entretien préalable au don.   

Le saviez-vous ? bonne nouvelle, 80 % des contre-indications sont temporaires.  

 

Toute personne âgée de 18 à 70 ans pesant plus de 50 kg peut donner son sang. À condition d’être reconnue apte suite à l’entretien préalable au don.  Après 60 ans néanmoins, le premier don est soumis à l’appréciation d’un médecin de l'EFS. Il est possible de donner son sang plusieurs fois par an en respectant un délai minimum de 8 semaines entre 2 dons. Et parce que les hommes et les femmes ne sont pas égaux en tout, les hommes peuvent donner jusqu’à 6 fois par an et les femmes jusqu’à 4 fois.

Les règles qui encadrent le don de sang sont définies par une directive européenne. Ainsi les critères de sélection des donneurs sont communs à tous les États membres de l’Union et peuvent évoluer en fonction des avancées scientifiques.

« Mon père a donné son sang toute sa vie et j’ai renforcé le rang des donneurs dès mes 18 ans. Depuis 45 ans je suis heureuse de sauver des vies et je compte bien l’offrir jusqu’à mes 70 ans. » 

Annie Berthonnaud

Donneuse

On ne le sait pas toujours, mais notre santé, nos voyages, nos pratiques personnelles et sexuelles peuvent nous contre-indiquer au don.  

En voici quelques exemples :  

 

Contre-indications liées à des actes de soin, un état de santé ou des antécédents médicaux 

  • Un traitement comprenant la prise d’antibiotiques en cours ou arrêté depuis moins de 2 semaines. 
  • La prise de certains médicaments comme le Roaccutane®.  
  • Une infection ou une fièvre de plus de 38 °C datant de moins de 2 semaines. 
  • Un contact récent avec une personne atteinte d’une maladie contagieuse (le délai varie alors selon la période d’incubation). 
  • Un antécédent de paludisme (jusqu’à 3 ans après la dernière crise). 
  • Un vaccin datant de moins de 4 semaines (BCG, fièvre jaune, rougeole, rubéole, oreillons).  
  • Une intervention chirurgicale ou un examen endoscopique dans les 4 derniers mois. 
  • Un soin dentaire en raison d’un risque de passage de bactéries dans le sang (délai variant de 24 heures après le traitement d’une carie ou un détartrage à une semaine après une extraction dentaire ou un traitement de racine). 
  • Une infection active transmissible par le sang : hépatites virales, syphilis, infection par le VIH ou par le HTLV, maladie de Chagas... 
  • Un traitement par hormones de croissance avant 1989. 
  • Un antécédent familial de maladie à prion, un antécédent de greffe de cornée ou de dure-mère, un antécédent de chirurgie de l’encéphale ou de l’œil avant avril 2001 et un antécédent de transfusion ou de greffe. 

 

Contre-indications liées à des pratiques personnelles 

  • Un tatouage ou un piercing (boucles d’oreilles comprises) datant de moins de 4 mois. 
  • Une séance d’acupuncture ou de mésothérapie lorsqu’elle n’est pas réalisée avec des aiguilles personnelles ou à usage unique dans les 4 derniers mois. 
  • Un antécédent de consommation de drogues ou de substances dopantes par voie intraveineuse ou intramusculaire. 

 

Contre-indications liées à des séjours à l’étranger 

  • Un séjour dans une région où peuvent sévir certaines maladies (Tropiques, Amérique Latine, Proche et Moyen-Orient…) dans un délai qui peut varier de 1 à 4 mois selon le pays visité.  
  • Un séjour au Royaume-Uni entre 1980 et 1996 d’une durée cumulée supérieure à un an. Cette mesure a pour but d’écarter tout risque de transmission de la « maladie de la vache folle ».  

Pour en savoir plus - lien vers https://dondesang.efs.sante.fr/contre-indications-voyage 

 

 

 

Contre-indications liées à des pratiques sexuelles 

  • Une relation sexuelle avec plusieurs partenaires différents au cours des 4 derniers mois. Cette contre-indication ne s’applique pas aux femmes ayant des relations sexuelles uniquement avec des femmes. 
  • Une relation sexuelle entre hommes dans les 4 derniers mois. Le don de plasma reste néanmoins possible sous certaines conditions. 
  • Une relation sexuelle en échange d’argent ou de drogue dans les 12 derniers mois. 
  • Une relation sexuelle avec un partenaire ayant lui-même eu plus d’un partenaire sexuel dans les 4 derniers mois 
  • Une relation sexuelle avec un partenaire ayant une sérologie positive pour le VIH, l’hépatite virale B ou C, dans les 12 derniers mois. 
  • Une relation sexuelle avec un partenaire ayant utilisé des drogues ou des substances dopantes ou ayant eu une relation sexuelle en échange d’argent ou de drogue dans les 12 derniers mois. 

 

Le saviez-vous ?  

Le don du sang peut aussi être utilisé à des fins non thérapeutiques.  

 

Ca se passe en ce moment.

Partout en France, l'EFS est en mouvement pour valoriser le don de sang et faire avancer la recherche !

29 janvier 2024

Du 29 janvier au 4 février, c'est la troisième édition de la semaine de sensibilisation aux groupes sanguins rares. A l’EFS, notre seul mot d’ordre : nous avons besoin de donneurs de sang de toutes les origines pour soigner tous les patients qui en ont besoin. Et cette année, pour mieux comprendre les enjeux autour des groupes sanguins rares, l’EFS organise un webinaire !

17 janvier 2024

La toute première Maison du don « Comme à la Maison » de l'EFS, vient d’ouvrir ses portes à Lyon. Une nouvelle expérience de don dans la sécurité, le confort et la convivialité ! 

15 janvier 2024

Les dons de sang dits non-utilisables permettent aussi de faire avancer la recherche et notamment sur le cancer. C’est tout l’objet de cette exposition itinérante lancée par l’Etablissement français du sang. Première étape d’un tour de France des régions « Minuscule, les cancers à la loupe » sera visible à la maison du don de Bordeaux à partir de ce lundi 15 janvier.

12 janvier 2024

A six mois des Jeux Olympiques de Paris, vous aussi battez des records avec le lancement officiel par l’Etablissement français du sang de son premier Marathon du don. 

02 janvier 2024

En ce début d’année 2024, nous vous souhaitons nos meilleurs vœux.

Partager, c’est déjà contribuer à une bonne action

Vos questions, nos réponses.

Où donner mon sang ?
Pour donner votre sang, vous avez l'embarras du choix ;-)! L'EFS propose  plus de 115 maisons du don en France métropolitaine et dans les DROM. Et pour encore plus de proximité, vous avez le choix entre 40000 collectes mobiles organisées au plus près de vos lieux préférés (lieux publics, entreprises, universités etc.). Rendez-vous sur notre carte interactive Où donner ou téléchargez l’application don de sang !
Combien de temps dure un don de sang ?
Il faut compter environ 1 heure au total : l'entretien préalableau don avec l’infirmier(e) ou le médecin, le prélèvement (entre 8 et 10 minutes) le repos et la Pause A+. Mais un don de sang, c'est bien plus que ça! C'est aussi 1h pour sauver 3 vies! Pour en savoir plus sur le déroulement d'un don de sang, rendez-vous dans notre rubrique "Pendant le don". 
Quels documents dois-je apporter pour effectuer un don de sang ?
Pour chaque don, vous devez présenter une pièce d'identité (carte nationale d’identité, passeport ou titre de séjour). Votre carnet de santé, il peut rester au chaud à la maison !
Dois-je venir à jeun ?
Surtout pas ;-)! Au contraire il est important de bien s'hydrater et de manger  avant un don.
Puis-je être rémunéré pour un don de sang ?
En France, le bénévolat fait partie des 4 principes fondateurs de la transfusion sanguine. Le don ne peut donc pas être rémunéré.
Où donner mon plasma ?
Pour donner votre plasma, vous avez l'embarras du choix ! L'EFS propose le don de plasma dans 90 maisons du don en France métropolitaine. A noter que le don de plasma n'est pas possible en collectes mobiles. Rendez-vous sur notre carte interactive "Où donner" ou téléchargez l’application don de sang ! https://efs.link/lieux
DÉCOUVRIR NOTRE FAQ