Le don de plasma, pensez-y !

07/10/2021
7 min
Donneur-de-plasma-Maison-du-don-EFS
Body

Certaines protéines contenues dans le plasma comme les immunoglobulines par exemple permettent de fabriquer des médicaments qui sont vitaux pour certains malades comme les personnes souffrant de cancer. Pourtant, le don de plasma reste encore méconnu auprès du grand public alors que les besoins sont en constante augmentation.
 

En France, le don de plasma est effectué dans des conditions strictes qui respectent la sécurité des receveurs comme des donneurs. Il repose sur le bénévolat et la solidarité entre donneurs et patients.

Personnes en réanimation ou en déficit immunitaire, hémophiles, de très nombreux patients sont soignés chaque année grâce aux médicaments produits à partir des protéines extraites du plasma ou directement par des transfusions de plasma. Et ils sont de plus en plus nombreux !

Face à cette demande croissante, un vrai défi s’offre à nous : répondre aux besoins des malades en comptant sur la solidarité nationale dans le cadre d'un don éthique répondant aux valeurs du service public. C'est pour cela que nous devons prélever sans cesse de plus en plus de plasma.

Pour donner son plasma, il convient d’être en bonne santé et de remplir ces quelques conditions :

  • Âge : avoir plus de 18 ans et moins de 65 ans
  • Poids : peser plus de 55 kg pour un premier don de plasma
  • Document : présenter une carte d’identité 
  • Délai : respecter 2 semaines entre un don de plasma et tout autre don (sang, plasma ou plaquettes). Vous pouvez donner jusqu’à 24 fois par an maximum.


Le conseil de l’EFS :  
Faites votre autoévaluation en ligne avant de prendre rendez-vous pour savoir si vous pouvez donner votre plasma.

Un don de sang permet de recueillir trois composants essentiels pour fabriquer des produits sanguins pour les malades : des globules rouges, des plaquettes et du plasma. Le prélèvement d’un don de sang ne dure qu’une dizaine de minutes. 

Pour un don de plasma, l’EFS n’extrait que le plasma du sang du donneur et lui restitue les autres composants. Cette méthode permet de récolter deux à quatre fois plus de plasma que lors d’un don de sang. Le prélèvement, plus long, dure entre 45 et 60 minutes, ce qui permet au donneur d’avoir un moment au calme allongé pour prendre le temps de se reposer, de se connecter ou se déconnecter.

Pour tous ces patients, dont les besoins sont en constante augmentation, l’EFS ne peut compter exclusivement sur la quantité de plasma prélevée lors d’un don de sang. 

Un peu de temps pour soi, une vie pour eux ! Prenez le temps du don de plasma
 

Le don de plasma en vidéo

Vidéo désactivée

Autoriser les cookies pour accéder à cette fonctionnalité


GESTION DES COOKIES

Le don de plasma est réalisé uniquement dans les maisons du don de l’EFS et sur rendez-vous, partout en France métropolitaine.

Parfois, lorsque vous ne pouvez pas donner votre sang, vous pouvez quand même donner votre plasma. Par exemple, certains voyages peuvent contre-indiquer le don de sang alors que le don de plasma, lui, reste le plus souvent possible.

Le don de plasma est moins fatigant qu’un don de sang car les globules rouges présents dans votre sang (plus longues à recréer par votre organisme) vous sont restituées. Puisque le plasma est composé à 90% d’eau, il se régénère très vite, il suffit de bien s’hydrater avant et après le don !

Le saviez-vous ? 
Pour votre premier don, vous pouvez commencer par un don de plasma !

 

« Je donne du sang et du plasma depuis l’âge de 18 ans. Cela me rend toujours très fière car je fais une bonne action. Je me dis toujours que, si demain il devait m’arriver quelque chose, je serais contente de pouvoir avoir une transfusion grâce à un donneur bénévole. Cela ne prend pas beaucoup de temps et peut sauver des vies ! Demain, ça sera peut-être vous ou moi. Ne soyons pas égoïstes. » 

Sylvie, donneuse de plasma

Sylvie

donneuse de plasma

Comment ça marche ?
L’essentiel du plasma issu du prélèvement est adressé au Laboratoire français du Fractionnement et des Biotechnologies. Celui-ci va extraire les trois protéines principales (albumine, immunoglobulines et facteurs de coagulation) du plasma pour la fabrication des médicaments.

Le saviez-vous ? Les médicaments dérivés du plasma sont des médicaments sous forme d’injection.

Qui soigne-t-on ?
De très nombreux patients sont soignés chaque année grâce aux médicaments produits à partir des protéines extraites du plasma.

  • Les personnes en réanimation sont soignés grâce à l’albumine (restauration du volume sanguin). 
  • Les personnes atteintes de déficits immunitaires et de certaines maladies auto-immunes le sont grâce aux immunoglobulines. 
  • Et les hémophiles grâce aux facteurs de coagulation.  

Parmi ces patients, ceux atteints de maladies chroniques ont des besoins fréquents : toutes les 5 semaines, voire toutes les 2 ou 3 semaines.

Le Saviez-Vous ?  Si vous êtes vacciné contre l’hépatite B ou le tétanos, vous avez développé des anticorps protecteurs contre ces maladies.   

Votre don de plasma permettra de fabriquer les médicaments utilisés pour le traitement préventif des personnes exposées au tétanos ou à l’hépatite B (les nouveau-nés dont la mère est porteuse du virus, les patients hémodialysés, ceux greffés du foie...). 

Parlez-en au médecin de l’EFS lors de l’entretien préalable au don.
 

Sabrina témoigne receveuse de plasma

« Petite, j’étais souvent malade jusqu’à ce que mon médecin découvre que j’avais un déficit immunitaire primitif (DIP). Depuis, tous les mois, je suis soignée avec des immunoglobulines : c’est un médicament dérivé du sang, fabriqué grâce à la générosité des personnes qui donnent leur plasma. Grâce à ce traitement (à vie), je mène une vie normale et même… je suis maman ! ».

Comment ça marche ?

Le plasma est plein de ressources ! Ses protéines permettent de soigner de nombreux malades grâce à la transfusion. Dans ce cas, le plasma doit passer par une étape de sécurisation, qui permet d’éviter tout risque pour la personne qui reçoit. Deux méthodes existent : 

L’inactivation des pathogènes 
Cette méthode consiste à utiliser un agent issu de la biologie moléculaire, capable d’inactiver les micro-organismes susceptibles de se trouver dans le plasma (virus, bactéries, etc.).

La mise en quarantaine
Cette dernière consiste à conserver la poche de plasma congelée dans l’attente des résultats des analyses pratiquées sur un autre don. Celui-ci doit avoir lieu au moins deux mois après le don initial. 

Le plasma permet aussi et surtout de restaurer le volume sanguin


À vous maintenant !

Vous avez désormais toutes les clés pour tenter l’expérience du don de plasma

Comment se déroule un don ?

Je donne mon plasma

Ca se passe en ce moment.

Partout en France, l'EFS est en mouvement pour valoriser le don de sang et faire avancer la recherche !

17 mai 2024

Le samedi 18 mai, c’est la 20ème édition de la nuit des musées. De la culture et la solidarité, il n’y a qu’un pas. N’hésitez pas à le franchir. A l’EFS, nous organisons des collectes dans des lieux d’exception régulièrement. 
 

14 mai 2024

32 étudiants de l'IMT Nord Europe ont parcouru pendant deux semaines plus de 2 500 km en tandem à travers la France pour sensibiliser au don de sang et recueillir un maximum de rendez-vous et promesses de dons ! Vous les avez croisés ? 

08 avril 2024

Face aux besoins croissants en plasma pour soigner des malades de plus en plus nombreux, nous accentuons nos actions de sensibilisation auprès du grand public. Découvrez avec Laurine les réponses aux questions que vous vous posez sur les réseaux sociaux au sujet de ce don encore trop méconnu.

08 mars 2024

Le don de plasma et le don de sang seront sous les feux des projecteurs en mars. Notre objectif : sensibiliser le plus grand nombre sur l’utilité de ces deux types de don essentiels pour des malades de plus en plus nombreux.

29 février 2024

En ce 29 février, l’EFS participe au coup de projecteur donné aux maladies rares afin de sensibiliser le grand public sur cet enjeu de santé publique. A cette occasion, nous vous invitons à découvrir le témoignage de Léa, atteinte de la maladie rare de Blackfan-Diamond et Stéphane, donneur de sang.

Partager, c’est déjà contribuer à une bonne action

Vos questions, nos réponses.

Où donner mon sang ?
Pour donner votre sang, vous avez l'embarras du choix ;-)! L'EFS propose  plus de 115 maisons du don en France métropolitaine et dans les DROM. Et pour encore plus de proximité, vous avez le choix entre 40000 collectes mobiles organisées au plus près de vos lieux préférés (lieux publics, entreprises, universités etc.). Rendez-vous sur notre carte interactive Où donner ou téléchargez l’application don de sang !
Combien de temps dure un don de sang ?
Il faut compter environ 1 heure au total : l'entretien préalableau don avec l’infirmier(e) ou le médecin, le prélèvement (entre 8 et 10 minutes) le repos et la Pause A+. Mais un don de sang, c'est bien plus que ça! C'est aussi 1h pour sauver 3 vies! Pour en savoir plus sur le déroulement d'un don de sang, rendez-vous dans notre rubrique "Pendant le don". 
Quels documents dois-je apporter pour effectuer un don de sang ?
Pour chaque don, vous devez présenter une pièce d'identité (carte nationale d’identité, passeport ou titre de séjour). Votre carnet de santé, il peut rester au chaud à la maison !
Dois-je venir à jeun ?
Surtout pas ;-)! Au contraire il est important de bien s'hydrater et de manger  avant un don.
Puis-je être rémunéré pour un don de sang ?
En France, le bénévolat fait partie des 4 principes fondateurs de la transfusion sanguine. Le don ne peut donc pas être rémunéré.
Où donner mon plasma ?
Pour donner votre plasma, vous avez l'embarras du choix ! L'EFS propose le don de plasma dans 90 maisons du don en France métropolitaine. A noter que le don de plasma n'est pas possible en collectes mobiles. Rendez-vous sur notre carte interactive "Où donner" ou téléchargez l’application don de sang ! https://efs.link/lieux
DÉCOUVRIR NOTRE FAQ