3 minutes pour comprendre… la Recherche à l’EFS de Grenoble

8 min
Recherche à l’EFS de Grenoble

Les dons des donneurs peuvent être utilisés à des fins thérapeutiques, par exemple dans le traitement des cancers, après des accidents de la route, dans des maladies du sang ou encore des actes chirurgicaux. Néanmoins dans certains cas, les dons peuvent être disqualifiés du don thérapeutique c’est-à-dire pas utilisés dans le cadre de transfusions.

On les appelle les PLER (Produits à usage de Laboratoire, Enseignement et Recherche) et ils restent très utiles et indispensables, au bénéfice des patients, que ce soit pour calibrer des machines, enseigner aux futurs techniciens et infirmiers à réaliser des groupages sanguins et des hémogrammes ou encore pour faire avancer la recherche scientifique.

La recherche scientifique, c’est l’ensemble des actions mises en œuvre pour produire et développer les connaissances scientifiques. Comme un horloger avec sa montre, le chercheur en biologie essaie de comprendre comment chaque chose fonctionne et interagit dans son environnement pour pouvoir trouver des solutions lorsque la “montre biologique” est déréglée.

Rien de mystique dans le métier de chercheur, on part d’une problématique ou de quelque chose d’anormal, on observe, on fait des hypothèses et on expérimente pour définir et caractériser comment rétablir le cours normal des choses ou les améliorer. Le but est de maîtriser pour pouvoir soigner !

Qu’est-ce qu’on fait à Grenoble au juste ?

Dans notre jolie capitale des Alpes, la recherche tourne autour de deux axes : l’étude des produits sanguins destinés à la transfusion et le développement de nouvelles immunothérapies en onco-immunologie.

Axe 1 

Lors d’un don de sang, on peut séparer les différents composants pour obtenir 3 produits : les globules rouges dans des Concentrés de Globules Rouges (CGR), le plasma et les plaquettes.

Les globules rouges contenus dans les concentrés de globules rouges produisent des vésicules extracellulaires, des sortes de petits sacs qui contiennent des informations permettant entre autres la communication entre les cellules de notre corps. Dans notre organisme, ces composés sont produits et peuvent être éliminés. Mais dans les produits sanguins qui sont stockés jusqu’à parfois plusieurs semaines, ils s’accumulent -faute de pouvoir être éliminés- et font donc partie du produit de transfusion.

  • Un axe de recherche de l’EFS, consiste donc à déterminer si ces composés peuvent impacter l’organisme d’un patient transfusé en communiquant avec ses cellules. On a déjà pu déterminer que les vésicules interagissaient avec les cellules du patient transfusé après quelques heures mais on doit encore caractériser qu’est-ce que cela implique et quels sont leurs rôles : si elles favorisent la réponse immunitaire ou si elles la bloquent, dans quelles conditions cela se fait, si c’est systématique… Le but est de déterminer comment ces vésicules peuvent impacter chaque type de cellules dans ses fonctions.

Axe 2 

Le cancer est le résultat d’une mal fonction des cellules de l’organisme qui prolifèrent de manière incontrôlée, formant ainsi des tumeurs. Ces tumeurs peuvent être définies comme bénignes, généralement sans gravité de par leur incapacité à former des tumeurs filles (métastases) ou malignes, car elles peuvent attaquer les tissus environnants et se propager.

Face à ces cellules tumorales, l’organisme met en place toute une réponse pour se protéger et éliminer le danger. Celle-ci implique une série d’étapes qui inclut la reconnaissance de marqueurs spécifiques des cellules tumorales, le signalement du danger et le recrutement de cellules immunitaires vers le site d’agression, la fixation puis l’élimination des cellules de la tumeur.

  • De nombreux projets de l’EFS AuRA visent à comprendre chaque étape de cette réponse dans l’idée de trouver de nouvelles cibles et marqueurs tumoraux pour le diagnostic, comprendre la manière et le contexte dans lequel les cellules immunitaires peuvent reconnaître et initier une réponse immunitaire, déterminer comment le recrutement des cellules immunitaires se fait ou encore par quel moyen ces cellules peuvent reconnaître et éliminer les cellules tumorales.

Comment ?

En utilisant les PLER, on peut extraire tout un tas de cellules aux rôles divers et variés qui nous aident dans nos expériences : on isole ces cellules des autres composants du produit sanguin, on rajoute des vésicules extracellulaires extraites de CGR qu’on révèle avec des molécules fluorescentes et on observe comment elles se comportent au fil du temps. On peut également isoler certaines cellules majeures pour la réponse immunitaire anti-cancer et caractériser leurs fonctions en présence de cellules tumorales issues de biopsies de patients fournies par le CHU.

En donnant pour la recherche, le donneur devient un acteur majeur de notre compréhension de ces interactions et participe directement à un effort collectif qui vise d’une part à mieux comprendre et gérer les transfusions et d’autre part à créer de nouvelles thérapies anti-cancéreuses. C’est grâce à son don que l’on peut comprendre et améliorer le quotidien de chacun, pour leur garantir un futur plus sécurisé.

Ca se passe en ce moment.

Partout en France, l'EFS est en mouvement pour valoriser le don de sang et faire avancer la recherche !

17 mai 2024

Le samedi 18 mai, c’est la 20ème édition de la nuit des musées. De la culture et la solidarité, il n’y a qu’un pas. N’hésitez pas à le franchir. A l’EFS, nous organisons des collectes dans des lieux d’exception régulièrement. 
 

14 mai 2024

32 étudiants de l'IMT Nord Europe ont parcouru pendant deux semaines plus de 2 500 km en tandem à travers la France pour sensibiliser au don de sang et recueillir un maximum de rendez-vous et promesses de dons ! Vous les avez croisés ? 

08 avril 2024

Face aux besoins croissants en plasma pour soigner des malades de plus en plus nombreux, nous accentuons nos actions de sensibilisation auprès du grand public. Découvrez avec Laurine les réponses aux questions que vous vous posez sur les réseaux sociaux au sujet de ce don encore trop méconnu.

08 mars 2024

Le don de plasma et le don de sang seront sous les feux des projecteurs en mars. Notre objectif : sensibiliser le plus grand nombre sur l’utilité de ces deux types de don essentiels pour des malades de plus en plus nombreux.

29 février 2024

En ce 29 février, l’EFS participe au coup de projecteur donné aux maladies rares afin de sensibiliser le grand public sur cet enjeu de santé publique. A cette occasion, nous vous invitons à découvrir le témoignage de Léa, atteinte de la maladie rare de Blackfan-Diamond et Stéphane, donneur de sang.

Partager, c’est déjà contribuer à une bonne action

Vos questions, nos réponses.

Où donner mon sang ?
Pour donner votre sang, vous avez l'embarras du choix ;-)! L'EFS propose  plus de 115 maisons du don en France métropolitaine et dans les DROM. Et pour encore plus de proximité, vous avez le choix entre 40000 collectes mobiles organisées au plus près de vos lieux préférés (lieux publics, entreprises, universités etc.). Rendez-vous sur notre carte interactive Où donner ou téléchargez l’application don de sang !
Combien de temps dure un don de sang ?
Il faut compter environ 1 heure au total : l'entretien préalableau don avec l’infirmier(e) ou le médecin, le prélèvement (entre 8 et 10 minutes) le repos et la Pause A+. Mais un don de sang, c'est bien plus que ça! C'est aussi 1h pour sauver 3 vies! Pour en savoir plus sur le déroulement d'un don de sang, rendez-vous dans notre rubrique "Pendant le don". 
Quels documents dois-je apporter pour effectuer un don de sang ?
Pour chaque don, vous devez présenter une pièce d'identité (carte nationale d’identité, passeport ou titre de séjour). Votre carnet de santé, il peut rester au chaud à la maison !
Dois-je venir à jeun ?
Surtout pas ;-)! Au contraire il est important de bien s'hydrater et de manger  avant un don.
Puis-je être rémunéré pour un don de sang ?
En France, le bénévolat fait partie des 4 principes fondateurs de la transfusion sanguine. Le don ne peut donc pas être rémunéré.
Où donner mon plasma ?
Pour donner votre plasma, vous avez l'embarras du choix ! L'EFS propose le don de plasma dans 90 maisons du don en France métropolitaine. A noter que le don de plasma n'est pas possible en collectes mobiles. Rendez-vous sur notre carte interactive "Où donner" ou téléchargez l’application don de sang ! https://efs.link/lieux
DÉCOUVRIR NOTRE FAQ