01/04/2019
Campagne d'affichage pour le DVMO

Du 1er au 7 avril c’est la 14ème semaine nationale de mobilisation pour le don volontaire de moelle osseuse. C’est avec le mot d’ordre « Comparé à votre premier combat, ce n’est pas si dur de faire un don de moelle osseuse » que l’agence de bio médecine (ABM) invite chacun à franchir le pas.

Tous mobilisés pour le don volontaire de moelle osseuse !

L’un des principaux freins au don volontaire de moelle osseuse (DVMO) est la crainte de la douleur. Avec une campagne de communication nationale qui dédramatise le geste, l’Agence de bio médecine (ABM), dont l’EFS et les associations se font le relais rappelle que dans 75% des cas ce don se fait par prélèvement sanguin.

De nombreuses animations sont prévues dans le cadre d’une tournée évènementielle dans 7 villes de France. Sauter de plusieurs mètres de hauteur sur un coussin géant par exemple fait partie des défis qui sont à relever par le public. Il s’agit de sensibiliser les citoyens sur l’expérience du dépassement de soi tout en rappelant qu’il existe des épreuves plus difficiles que de faire un don de moelle osseuse.

La moelle osseuse joue un rôle vital car elle est à l’origine de la production des cellules sanguines. Son dysfonctionnement entraine des maladies graves du sang. Il est donc important d’être donneur  volontaire de moelle osseuse !

Pour devenir donneur, il faut :  

  • être en parfaite santé
  • être âgé de 18 à 50 ans
  • accepter de répondre à un entretien médical et effectuer une prise de sang au moment de l’inscription définitive
  • se connecter sur www.dondemoelleosseuse.fr, pour s’informer et se pré-inscrire

Plus d’information sur https://www.agence-biomedecine.fr/

 

Chiffres clés
Il existe en moyenne 1 chance sur 1 million de trouver un donneur de moelle osseuse compatible pour un patient, en dehors de la famille. Tout nouveau donneur inscrit apporte une chance supplémentaire de guérison à un patient.
La greffe de moelle osseuse permet de traiter 80% des maladies graves du sang, comme les leucémies, les lymphomes ou l’aplasie médullaire.