11/04/2019
Maison du don deTrinité_Paris

Une action militante a été menée mercredi 10 avril après-midi à la maison du don de Trinité par une association dénonçant un « scandale de l’infection des poches de sang par la maladie de Lyme ».

Cette action, violente, est absolument scandaleuse. Une maison du don est le lieu où les donneurs réalisent un geste altruiste, généreux et essentiel pour de nombreux patients.

L’EFS condamne l’attaque dont a fait l’objet, hier, la maison du don de Trinité à Paris

Les accusations tenues par cette association ne présentent aucun fondement : aucun cas d’infection de borréliose chez l’humain n’a été associé à une transfusion sanguine dans le monde entier comme le montrent plusieurs études scientifiques documentées (notamment les avis du haut conseil à la santé publique en 2014 et 2016, réédités en juillet 2017).

L’entretien pré-don permet, à travers les questions posées au donneur sur son état de santé (présence de fièvre par exemple), de détecter d’éventuels symptômes de la borréliose et de lui proposer un ajournement adapté.

Le Président de l’EFS, François Toujas, la Directrice médicale, le Dr Sylvie Gross et le Directeur de l’EFS Ile-de-France, Stéphane Noël se sont immédiatement rendus sur place pour soutenir les équipes de la maison du don de Trinité et de l’EFS Ile-de-France : « je remercie chaleureusement les équipes présentes pour leur sang-froid et pour le soutien qu’ils ont apporté aux donneurs présents, expressions de leur grand professionnalisme ».

La sécurité des donneurs et des receveurs est la priorité absolue et permanente de l’Établissement français du sang.