16/06/2017
Affiche de campagne l'APIPD

Cette journée instaurée depuis 2003 est le point d’orgue de toute une semaine (du 12 au 19 juin) pour sensibiliser le grand public sur cette maladie génétique du sang. La drépanocytose affecte plus particulièrement les populations originaires d’Afrique subsaharienne, des Antilles, d'Inde, du Moyen-Orient et du bassin méditerranéen. Elle résulte d’une malformation des globules rouges qui bloque le transport de l’oxygène dans le sang. Les personnes drépanocytaires ont donc besoin régulièrement des transfusions de globules rouges.

Le 19 juin, c’est la Journée mondiale de lutte contre la drépanocytose

Avec le mot d’ordre « La drépanocytose brise les os, brisons le silence ! » l’enjeu de ce « Drépaction » 2017 est de faire connaître cette pathologie méconnue qui a le triste privilège d’être la maladie génétique la plus répandue dans le monde et la plus mal connue.


L’Association pour l’information et la prévention de la drépanocytose (APIPD) qui regroupe plus de 7 000 adhérents en France et dans les DOM-TOM luttent au quotidien pour sensibiliser et informer les populations concernées. Elle agit aussi  pour offrir un meilleur soutien aux patients et à leur famille, développer le dépistage et renforcer les liens avec les associations.

Face aux 150 millions de drépanocytaires dans le monde dont 26 000 en France, c’est un fléau qui ne peut plus être ignoré aujourd’hui. De nombreuses manifestations sont prévues partout en France afin de mobiliser le plus grand nombre, susciter des actions concrètes pour faire avancer la recherche et rappeler l’importance du don de sang.

Contre la drépanocytose, il faut agir maintenant !