19/09/2019
Campagne don de moelle osseuse !

La 5ème Journée mondiale pour le don volontaire de moelle osseuse (DVMO) aura lieu le 21 septembre prochain. Cet évènement organisé par l’Agence de la biomédecine (ABM) est axé principalement sur la solidarité internationale entre les registres et le besoin de recruter des hommes de moins de 35 ans.

Ça ne fait pas si mal de faire un don de moelle osseuse !

« Ça ne fait pas si mal de faire un don de moelle osseuse ». C’est le message que souhaite faire passer l’ABM, à travers une petite vidéo ludique auprès du grand public afin de lever le principal frein au don : la peur de la douleur liée au prélèvement.

Vous êtes un homme et vous avez moins de 35 ans ? Profitez de cette journée pour vous inscrire sur le registre français des donneurs volontaires de moelle osseuse ! Une journée pour célébrer la solidarité internationale qui permet de répondre aux besoins des patients ayant besoin d'une greffe par-delà les frontières.

En 2018, 76 donneurs inscrits sur le registre français ont été prélevés pour des patients internationaux de 19 pays, parmi lesquels les États-Unis, l'Allemagne et l'Angleterre principalement.

La moelle osseuse joue un rôle vital dans le fonctionnement du corps humain: elle est à l’origine de la production des cellules sanguines. Toute maladie grave du sang, comme les leucémies, est donc la conséquence d'un dysfonctionnement de la moelle osseuse.
La greffe de moelle osseuse peut aider à guérir 80 % de ces maladies. Celle-ci ne peut être envisagée que lorsque la compatibilité entre un donneur et une personne malade est établie. Or, la probabilité de trouver un donneur parfaitement compatible, en dehors de la fratrie, est seulement d'une chance sur un million, en moyenne. C'est pourquoi, plus il y a de profils différents inscrits sur le registre des donneurs de moelle osseuse, plus les chances de greffe augmentent pour les malades.

Parmi l'ensemble des donneurs inscrits sur le registre, 64% sont des femmes et 62% sont âgés de plus de 35 ans. Cependant pour répondre dans la durée aux besoins de chaque patient, et améliorer les chances de trouver un donneur compatible, le registre français recherche des hommes et des personnes de moins de 35 ans car leurs cellules offrent une meilleure tolérance du greffon.

Plus d’information sur www.dondemoelleosseuse.fr.